différence


différence

différence [ diferɑ̃s ] n. f.
• 1160; lat. differentia
1Caractère (une différence) ou ensemble des caractères (la différence) qui distingue une chose d'une autre, un être d'un autre; relation d'altérité entre ces choses, entre ces êtres. dissemblance, dissimilitude, distinction, 1. écart, particularité; dis-, hétér(o)-. Différence légère, imperceptible. nuance. Différence notable, sensible. Différence considérable, importante, essentielle, totale. abîme, fossé, gouffre (cf. C'est le jour et la nuit). Différences empêchant plusieurs choses de s'accorder, d'aller ensemble. antinomie, antithèse, contradiction, contrariété, contraste, incompatibilité, opposition; désaccord, discordance, incohérence. Différence entre deux états successifs. changement, variation. Différence entre deux versions d'un texte. variante. Différence d'interprétation. Différence d'opinions. différend, dissidence, divergence, division. Différence d'âge, de caractère, de classe entre deux personnes. « J'ai assez vécu pour voir que différence engendre haine » (Stendhal). Le droit à la différence (de race, de culture, de religion, de mœurs, etc.). La différence qui existe entre eux. Ils se ressemblent avec cette différence que... La différence entre deux choses, entre une chose et une autre, d'une chose à une autre. « Il y a une grande différence entre le prix que l'opinion donne aux choses et celui qu'elles ont réellement » (Rousseau). Cela ne fait pas de différence.
Faire la différence entre deux choses, la percevoir, la sentir. ⇒ 2. départ, distinction; distinguer. Il ne fait pas de différence entre eux. Anglic. Faire la différence, l'emporter sur les autres concurrents, se démarquer des autres. Créer la différence. (Sujet chose) C'est ça qui fait la différence.
Loc. prép. À la différence de, se dit pour opposer des personnes, des choses différentes. — Loc. conj. À la différence que : avec cette différence que.
2Log. Différence ou Différence spécifique (Aristote) : caractère qui distingue une espèce des autres espèces du même genre. La définition caractéristique se fait par genre prochain et différence spécifique.
3Quantité qui, ajoutée à une quantité, donne une somme égale à une autre. Différence entre deux grandeurs. Différence en plus ( excédent, excès, supplément) , en moins ( défaut, 2. manque) . Spécialt Différence d'une fonction : variation d'une fonction pour une variation donnée d'une variable ( 1. différentiel) .
Différence entre deux sommes d'argent. Voilà déjà mille francs, vous paierez la différence. complément; appoint, reste, 2. solde. Bourse Dans les opérations à terme, Écart positif ou négatif entre le cours de la négociation et celui de l'exécution du marché.
4Log., math. Différence de deux ensembles A et B : ensemble (A-B), constitué par les éléments de A qui n'appartiennent pas à B. — Différence symétrique de deux ensembles A et B : ensemble (A-B), formé par les éléments de A n'appartenant pas à B et les éléments de B n'appartenant pas à A.
⊗ CONTR. Analogie, conformité, égalité, identité, ressemblance, similitude.

différence nom féminin (latin differentia) Absence d'identité, de similitude entre des choses, des personnes ; caractère qui les distingue l'une de l'autre ; dissimilitude : Je n'ai pas remarqué de différences entre les deux jumeaux. Ce qui reste lorsque l'on soustrait une quantité d'une autre, résultat d'une soustraction. Ce qui constitue un écart entre deux ou plusieurs personnes ou choses, entre deux grandeurs : Il y a vingt ans de différence entre eux. Bourse Écart existant, pour un opérateur, entre le cours d'achat d'un titre et sa revente en Bourse. ● différence (citations) nom féminin (latin differentia) Frédéric Sauser, dit Blaise Cendrars La Chaux-de-Fonds 1887-Paris 1961 C'est dans ce que les hommes ont de plus commun qu'ils se différencient le plus. Aujourd'hui Grasset Marie Jean Hérault de Séchelles Paris 1759-Paris 1794 Pour bien saisir les différences, il faut refroidir sa tête, et ralentir le mouvement de sa pensée. — Pour bien remarquer les analogies, il faut échauffer sa tête, et accélérer le mouvement de sa pensée. Théorie de l'ambition, Codicille politique et pratique d'un jeune habitant d'Épône Henri Beyle, dit Stendhal Grenoble 1783-Paris 1842 J'ai assez vécu pour voir que différence engendre haine. Le Rouge et le Noir Paul Valéry Sète 1871-Paris 1945 Les hommes se distinguent par ce qu'ils montrent et se ressemblent par ce qu'ils cachent. Suite Gallimard Commentaire Cette pensée figure aussi dans Mélange. Friedrich, baron von Hardenberg, dit Novalis Wiederstedt, près de Hettstedt, Saxe, 1772-Weissenfels 1801 L'homme qu'anime l'esprit n'achoppe pas devant les barrières et les différences ; elles le stimulent plutôt. Seul l'homme dénué d'âme en sent le poids et l'entrave. Wer recht viel Geist hat, den hemmen Schranken und Unterschiede nicht ; sie reizen ihn vielmehr. Nur der Geistlose fühlt Last und Hemmung. Foi et amour différence (expressions) nom féminin (latin differentia) À la différence de, par opposition à : Il est très travailleur, à la différence de son frère. À la différence que, à cette différence près que, introduisent une remarque, une constatation qui indiquera une opposition, un écart, une dissimilitude. Le droit à la différence, le droit à ce qu'un écart par rapport à une référence culturelle, sexuelle, etc., ne soit pas perçu comme une infériorité. Faire la différence, remarquer en quoi quelque chose ou quelqu'un diffère de quelque chose ou de quelqu'un d'autre ; constituer ce qui distingue quelque chose de quelque chose d'analogue. Faire des différences, ne pas agir de la même façon avec telle ou telle personne ; les traiter d'une manière inégale. Différence de potentiel (d.d.p.), synonyme de tension. Différence de deux ensembles A et B, ensemble noté A − B formé par les éléments de A n'appartenant pas à B. Différence symétrique de deux ensembles A et B, ensemble formé des éléments de A n'appartenant pas à B et des éléments de B n'appartenant pas à A, c'est-à-dire la réunion des différences A − B et B − A. Différence tabulaire, différence de deux valeurs successives d'une colonne dans une table numérique. Différence moyenne, moyenne arithmétique des différences en valeur absolue des termes d'une série statistique pris deux à deux de toutes les manières possibles. ● différence (synonymes) nom féminin (latin differentia) Absence d'identité, de similitude entre des choses, des personnes ; caractère...
Synonymes :
- disparité
- écart
- hétérogénéité
Contraires :
- affinité
- conformité
- identité
Électricité. Différence de potentiel (d.d.p.)
Synonymes :

différence
n. f.
d1./d Ce qui distingue une chose, une personne d'une autre. Différence d'âge.
d2./d Excès d'une quantité sur une autre; résultat de la soustraction. La différence entre 30 et 20 est 10.
Différence de deux ensembles A et B: ensemble constitué par les éléments de A qui n'appartiennent pas à B.
|| FIN Solde d'une opération de Bourse dans un marché à terme.
|| ELECTR Différence de potentiel: tension (abrév.: d.d.p.).

⇒DIFFÉRENCE, subst. fém.
A.— Caractère ou ensemble de caractères qui dans une comparaison, un ordre, distinguent un être ou une chose d'un autre être, d'une autre chose. Anton. analogie, rapprochement, similitude. La différence entre les choses mêmes et l'idée qu'on s'en faisait (AMIEL, Journal, 1866, p. 163). La différence des conformations, la variété des sexes (HUYSMANS, En route, t. 2, 1895, p. 178). L'esprit vit de différences, l'écart l'excite (VALÉRY, Tel quel II, 1943, p. 148) :
1. L'amour, c'est, d'abord, respecter la différence, permettre la liberté; puis prouver, en se donnant, s'assimilant, que la différence est extérieure, qu'elle n'est qu'apparence, qu'il n'y a pas de différence, ou du moins qu'il n'y en a plus.
MICHELET, Journal, 1849, p. 9.
2. Ces quatre mains [du singe] rapportées à ce petit crâne, définissent l'imitation simiesque; la ressemblance fait apparaître aussitôt l'immense différence. Et plus le singe imite l'homme, plus la différence se montre.
ALAIN, Propos, 1921, p. 270.
3. Elle me regardait avec l'attention de ces personnes de province qui, dans un catalogue de magasin de nouveautés, copient la robe tailleur si seyante à la jolie personne dessinée (en réalité la même à toutes les pages, mais multipliée illusoirement en créatures différentes grâce à la différence des poses et à la variété des toilettes).
PROUST, Sodome et Gomorrhe, 1922, p. 647.
Loc. verbales
♦ [Le suj. désigne une pers., parfois un inanimé] Faire une différence entre/de. Faire un départ, mettre une distinction. Faire la différence entre/de. Apporter une distinction décisive. Même race [de chevaux]. Sans doute l'éducation fait la différence (MICHELET, Journal, 1834, p. 140). Je fais une énorme différence entre lui et son camarade (STENDHAL, H. Brulard, 1836, p. 314). Faire la différence de ce qui est courant avec ce qui ne l'est pas (GONCOURT, Journal, 1882, p. 158) :
4. ... on croit qu'il y a de la différence entre les êtres humains, et par là, on manque à la justice, soit en faisant une différence entre nous et autrui, soit en faisant acception de personnes parmi les autres.
WEIL, La Pesanteur et la grâce, 1943, p. 83.
SP. Faire la différence. Prendre une avance décisive sur ses concurrents. Synon. creuser l'écart. Cf. Amis Lex. fr., 1975, n° 3, p. 3.
♦ [Le suj. désigne un inanimé] Faire de la/une différence. Être différent. Ne pas faire de différence. Être égal, indifférent. Il peut mouiller à cette heure (...) ça ne nous fera pas de différence (HÉMON, M. Chapdelaine, 1916, p. 98). N'être nulle part, ne plus être, ça ne fait pas beaucoup de différence (BEAUVOIR, Mandarins, 1954, p. 30).
Loc. prép. À la différence de. Au contraire de. Une forme réelle, à la différence des formes abstraites de la géométrie, n'est jamais dépourvue d'inertie (RUYER, Esq. philos. struct., 1930, p. 61).
Loc. conj. À la différence que, avec cette/la différence que, à cette/la différence près que, avec cette différence toutefois que. Avec cette nuance que, à ceci près que, compte tenu que. Ces soirées ressemblaient à la plupart des soirées parisiennes, avec cette différence qu'on s'y amusait (MURGER, Scènes vie boh., 1851, p. 78) :
5. ... mes rideaux de plumes, (tout semblables, disait Hawkins, aux rideaux dont on camouflait les routes près du front, avec la différence qu'ils étaient en plumes de paradis).
GIRAUDOUX, Suzanne et le Pacifique, 1921, p. 202.
SYNT. La différence des climats, des conditions, d'idées, des langues, des mœurs, des opinions, des sexes, des temps; la/une différence de degré(s), de dimension, de forme, de position, de qualité, de quantité, de race, de rang, de religion, de structure, de tempérament, de valeur; différence absolue, appréciable, capitale, considérable, énorme, essentielle, fondamentale, immense, irréductible, marquée, originelle, profonde, radicale, réelle, remarquable, sensible; différences analogues, apparentes, caractéristiques, importantes, individuelles, morphologiques, notables, partielles, radicales, sensibles, sociales; énorme, extrême, grande, immense, légère, petite, principale, prodigieuse, profonde, seule, simple différence; accentuer, apercevoir, apprécier, établir, expliquer, marquer, offrir, présenter, sentir, souligner, trouver, voir la/les différence(s); il existe une différence, voilà (toute) la différence; la différence consiste dans, en ce que; la différence qui existe entre, qui sépare, qui se trouve.
Rem. On rencontre de fréq. emplois de différence en phrase nom. déclarative, interr. ou exclam. Vous êtes bien changé; vous étiez maigre alors, mais quelle différence aujourd'hui! (KARR, Sous tilleuls, 1832, p. 162). Quelle différence entre un tailleur et un médecin? (JACOB, Cornet dés, 1923, p. 217). Il y avait de la marge et même un abîme. Trop de différence (CÉLINE, Voyage, 1932, p. 16).
B.— Emplois partic.
1. LOG. [La différence est envisagée comme non comptable ou non mesurable] Qualité essentielle qui distingue entre elles les espèces du même genre. Entre une morale sociale et une morale humaine la différence n'est pas de degré, mais de nature (BERGSON, Deux sources, 1932, p. 31). La différence spécifique du mouvement volontaire (RICŒUR, Philos. volonté, 1949, p. 304) :
6. Le Malais, le Mongol, le nègre, ont des traits caractéristiques qui ne permettent de les confondre ni entre eux ni avec l'homme d'Europe. Cela est vrai. Toute la question est de savoir si la différence est substantielle ou n'est qu'un accident, si elle constitue une nature séparée emportant une origine propre, ou si elle n'est qu'une nuance...
LACORDAIRE, Conf. de Notre-Dame, 1848, p. 218.
2. P. méton. [La différence est envisagée comme comptable ou mesurable]
a) ÉCON. et JEU
BOURSE. Écart positif ou négatif entre le cours d'une négociation et le cours d'exécution du marché. Régler ses différences, faire de grosses différences (Ac. 1932). Payer des différences. Je n'avais pu éteindre mes différences de bourse (REYBAUD, J. Paturot, 1842, p. 407). Une différence de mille livres (MAUROIS, Disraëli, 1927, p. 32).
COMM. Somme d'argent représentant l'écart entre deux autres sommes. Le vin de cette année vaudra le double l'année prochaine si la récolte est mauvaise. Le négociant gagnera la différence puisqu'il a tout en cave (HAMP, Marée, 1908, p. 186).
JEU. Perte subie par un joueur. Des différences énormes au baccara (MAUPASS., Contes et nouv., t. 2, Endorm., 1889, p. 1174).
b) SC. et TECHN. Écart entre deux grandeurs, entre deux quantités comptables ou mesurables; résultat d'une soustraction.
ARITHM. Cinq heures de différence entre le méridien de Washington et celui de l'île Lincoln (VERNE, Île myst., 1874, p. 132). Une différence de cinq centimètres (...) une différence d'une demi-seconde (MONTHERL., Bestiaires, 1926, p. 559).
Cour. Différence d'âge. Écart entre deux âges. J'ai trente-quatre ans (...) Et moi, trente-huit. Ça fait une belle différence (RENARD, Journal, 1902, p. 746).
MAR. La différence des tirants d'eau arrière et avant se nomme la différence (QUINETTE DE ROCHEMONT, Trav. mar., 1900, p. 127).
MATH. Des équations linéaires aux différences simples ou partielles (LAPLACE, Théorie analyt. probabil., 1812, p. 1). Équations linéaires aux différences finies (Les Gds cour. pensée math., 1948, p. 52).
PHYS. Différence de densité, de marche, de niveau, de pression. Différence de potentiel entre les deux conducteurs (BRETON, Manif. Surréal., 1er Manifeste, 1924, p. 61). Cette différence de phase dépend de la longueur d'onde (PRAT, Opt., 1962, p. 37).
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. Ca 1200 deferance « caractère qui distingue une chose d'une autre » (GREGOIRE, Homelies sur Ezechiel, 36, 37 ds T.-L.); mil. XIIIe s. (BENOIT DE SAINTE-MAURE, Roman de Troie, éd. L. Constans, 5384, var. ms. K); spéc. 1680 log. (RICH. : Attribut essentiel qui distingue une espèce d'une autre); 2. 1611 géom. (COTGR.); cf. 1690 (FUR. : Cet angle est de 60 degrez, celuy-là de 90. Leur difference est de trente degrez). Empr. au lat. class. differentia « différence; différence spécifique, caractère distinctif ». Fréq. abs. littér. :5 292. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 9 976, b) 4 588; XXe s. : a) 5 767, b) 8 066. Bbg. GOHIN 1903, p. 295, 334, 351.

différence [difeʀɑ̃s] n. f.
ÉTYM. 1160; lat. differentia.
1 Caractère (une différence) ou ensemble des caractères (la différence) qui distingue une chose d'une autre, un être d'un autre être; relation d'altérité entre ces choses, entre ces êtres. Dissemblance, dissimilitude, distance, distinction, divergence, écart, inégalité, particularité. || Préfixes marquant la différence. Dis-, hétéro-. || Différence légère, ténue, imperceptible. Nuance. || La différence n'est pas très marquée. || Différence considérable, importante, notable, sensible; différence essentielle, totale; différence du tout au tout. Abîme. → C'est le jour et la nuit. || Différences empêchant plusieurs choses de s'accorder, d'aller ensemble. Antinomie, antithèse (cit. 3), contradiction, contrariété, contraste, incompatibilité, opposition; désaccord, discordance, incohérence. || Différences dans un ensemble ( Bigarrure, complexité, complication, disparité, diversité, hétérogénéité, mélange, variété). || Différence entre deux états successifs. Changement, modification, variation. || Une différence profonde sépare ces deux théories. Cloison, démarcation, séparation. || Différence d'importance entre la cause et l'effet. Disproportion. || Différence entre un article de loi et un principe général. Dérogation, exception. || Différence entre deux versions d'un texte. Variante.Différence d'interprétation. || Différence d'opinions. Différend, dissidence, divergence, division. || Tolérer les différences d'opinions ( Tolérance). || Recherche des différences et des ressemblances entre deux choses. Comparaison (cit. 2). || Différence de degré. || Différence de valeur ( Infériorité, supériorité). || Différence d'âge, de rang, d'origine, de caractère, de classe (cit. 12) entre deux personnes. || Différence de condition. Inégalité, intervalle. || « De la différence des esprits » (paragraphe 16 des Réflexions diverses de La Rochefoucauld). || La différence qui est, qui existe entre eux. || Ils se ressemblent avec cette différence que… || Il y a une grande différence de vous à lui.La différence consiste dans… || La différence entre A et B, de A à B, de A et de B. || Cela ne fait pas de différence (→ C'est tout un). || Il y a bien de la différence. → C'est autre chose; il s'en faut de beaucoup. ( Beaucoup, supra cit. 17); il y a loin…; c'est à cent lieues de…
1 Et (il) se trouve autant de différence de nous à nous-mêmes, que de nous à autrui.
Montaigne, Essais, II, I.
2 Un monarque entre nous met quelque différence.
Corneille, le Cid, I, 3.
3 (…) je ne veux point qu'on mette de différence entre nous deux.
Molière, Dom Juan, IV, 3.
4 Quelque différence qui paraisse entre les fortunes, il y a néanmoins une certaine compensation de biens et de maux qui les rend égales.
La Rochefoucauld, Maximes, 52.
5 Entre la veuve d'une année
Et la veuve d'une journée
La différence est grande : on ne croirait jamais
Que ce fût la même personne.
La Fontaine, Fables, VI, 21.
6 Ils (Malherbe et Théophile) ont tous deux connu la nature, avec cette différence que le premier (…) en fait la peinture ou l'histoire. L'autre (…) en fait le roman.
La Bruyère, les Caractères, I, 39.
7 Les mortels sont égaux : ce n'est pas leur naissance,
C'est la seule vertu qui fait leur différence.
Voltaire, Éryphile, II, 1.
8 Il y a une grande différence entre le prix que l'opinion donne aux choses et celui qu'elles ont réellement.
Rousseau, Julie ou la Nouvelle Héloïse, V, lettre II.
9 Or, dans le monde, c'est cette différence d'homme à homme, cette nuance, ce rien qu'on appelle génie, imagination, esprit et talent, qui est compté pour beaucoup; car je ne parle pas ici des différences extérieures, telles que la force et la beauté; ni des différences sociales, telles que la richesse, la naissance et les dignités; différences qui jouent d'ailleurs un si grand rôle.
Rivarol, Littérature, Lettre sur l'ouvrage de Mme de Staël, Œuvres, p. 105.
10 Ma présomption s'est si souvent applaudie de ce que j'étais différent des autres jeunes paysans ! Eh bien, j'ai assez vécu pour voir que différence engendre haine (…)
Stendhal, le Rouge et le Noir, I, XXVII, p. 186.
11 La différence entre Descartes et Malebranche, c'est que Descartes voit tout par Dieu, et que Malebranche voit tout en Dieu (…)
Émile Faguet, Études littéraires, XVIIe s., Malebranche, II, p. 81.
Faire la différence entre deux choses, la percevoir; la sentir. Départ, distinction, partage; distinguer. || Voir, sentir la différence. || Il ne fait pas de différence entre eux. || Ne faire aucune différence (→ Ami, cit. 23).
12 (il) répondit (…) qu'une femme était assez savante quand elle savait mettre différence entre la chemise et le pourpoint de son mari.
Montaigne, Essais, I, XXV.
13 À mesure qu'on a plus d'esprit, on trouve qu'il y a plus d'hommes originaux; les gens du commun ne trouvent pas de différence entre les hommes.
Pascal, Pensées, I, 7.
14 Du faux avec le vrai faire la différence.
Molière, Tartuffe, I, 5.
15 La princesse prétendait se connaître en musique; elle l'aimait fort, sans avoir jamais su faire de différence entre la bonne et la mauvaise.
R. Rolland, Jean-Christophe, II, p. 54.
Loc. prép. À la différence de…, se dit pour opposer des personnes, des choses différentes.
16 (…) à la différence de ces philosophes qui disent qu'on ne jouit que du présent, il ne jouit, au contraire, que du passé (…)
Montesquieu, Lettres persanes, XLVIII.
Loc. conj. À la différence que : avec cette différence que…
Spécialt. Ce qui distingue une personne, une communauté, un groupe, dans une société; spécificité culturelle. || Le droit à la différence.La différence de qqn. || Affirmer, vivre sa différence.
2 Log. || Différence ou différence spécifique : caractère qui distingue une espèce des autres espèces du même genre. || La définition caractéristique se fait par genre prochain et différence spécifique.
3 Quantité qui, ajoutée à une quantité, donne une somme égale à une autre. || Différence en plus ( Excédent, excès, supplément), en moins ( Défaut, manque). || Différence entre deux grandeurs. || Mesure des très petites différences de longueur, à l'aide du comparateur. || Différence de hauteur, de niveau. Dénivellation.Spécialt. || Différence d'une fonction : variation d'une fonction pour une variation donnée d'une variable ( Différentiel).
Différence entre deux sommes d'argent. || Voilà déjà mille francs, vous paierez la différence. Complément; appoint, reste, solde. || Différence entre le débit et le crédit d'un compte. Balance, compte; bénéfice, boni, excédent; déficit, perte.
Bourse. Dans les opérations à terme, écart positif ou négatif entre le cours de la négociation et celui de l'exécution du marché. || Payer, toucher la différence. || Faire de grosses différences.
4 Log., math. || Différence entre deux ensembles A et B, ensemble (A−B), constitué par les éléments de A qui n'appartiennent pas à B.
Différence symétrique de deux ensembles A et B, ensemble (A Δ B), formé par les éléments de A n'appartenant pas à B et les éléments de B n'appartenant pas à A.
5 REM. Le philosophe J. Derrida écrit et propose d'écrire différance pour désigner le dynamisme, l'action séparatrice qui crée l'écart, la « différence » produite.
17 (…) étant et être, ontique et ontologique (…) seraient, en un style original, dérivés au regard de la différence; et par rapport à ce que nous appellerons (…) la différance, concept économique désignant la production du différer, au double sens de ce mot (…)
J. Derrida, De la grammatologie, p. 38.
CONTR. Accord (II.), analogie, conformité, égalité, identité, parité, ressemblance, similitude.
DÉR. V. Différentiel.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Difference — Différence Différence désigne ce qui distingue deux choses, et de façon extensive ce qui distingue plusieurs choses, éventuellement prises deux à deux. Sommaire 1 Mathématiques 2 Statistiques 3 Sens courant 4 Sources …   Wikipédia en Français

  • Différence — désigne ce qui distingue deux choses, et de façon extensive ce qui distingue plusieurs choses, éventuellement prises deux à deux. Sommaire 1 Mathématiques 2 Statistiques 3 Sens courant 4 Sources …   Wikipédia en Français

  • difference — Difference, Delectus, Discrimen, Differentia, Diuersitas, Distantia, Discerniculum. Difference ou desaccordance, Discrepantia. La plus grande difference qui soit entre l homme et la beste, c est que, etc. Inter hominem et belluam hoc maxime… …   Thresor de la langue françoyse

  • différence — DIFFÉRENCE. s. f. Diversité, dissemblance, distinction. Grande différence. Différence notable, essentielle. Légère différence. Il y a grande différence entre l un et l autre, de l un à l autre, de l un avec l autre. Différence de personnes, de… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • difference — Difference. s. f. v. Diversité, dissemblance, distinction. Grande difference. difference notable, essentielle. legere difference. il y a grande difference entre l un & l autre, de l un à l autre, de l un avec l autre. difference de personnes, de… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Difference — Dif fer*ence, n. [F. diff[ e]rence, L. differentia.] 1. The act of differing; the state or measure of being different or unlike; distinction; dissimilarity; unlikeness; variation; as, a difference of quality in paper; a difference in degrees of… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • difference — [dif′ər əns, dif′rəns] n. [ME < OFr < L differentia < differens, prp. of differre: see DIFFER] 1. condition, quality, fact, or instance of being different 2. the way in which people or things are different; esp., a determining point or… …   English World dictionary

  • Difference — may refer to: Difference (album), a 2005 power metal album Difference (computer science), a concept in computer science Difference (heraldry), any systematic way of distinguishing similar coats of arms belonging to members of the same family… …   Wikipedia

  • difference — I noun adverseness, antipathy, antithesis, antitheticalness, asymmetry, atypicality, breach, change, clash of temperament, clashing, conflict of opinion, contradiction, contradistinction, contraposition, contrariety, contrariness, contrast,… …   Law dictionary

  • difference — mid 14c., from O.Fr. difference (12c.) difference, distinction; argument, dispute, from L. differentia diversity, difference, from differentem (nom. differens), prp. of differre to set apart (see DIFFER (Cf. differ)). Sense of a quarrel first… …   Etymology dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.